On vote ou on ne vote pas !!!!

Il est inévitable de ne pas parler de politique en Espange autour des élections  du 29 avril.

Cette année on a eu  des élections et en Espagne on parle beaucoup de politique. Ces derniers mois on en parle encore plus. Comme je ne suis pas là,  je ne le sais pas autant mais j’ai observé et j’aime que les jeunes de ma génération, et ma génération ne se disputent plus pour des questions de politique. Les gens ont beaucoup de respect les uns pour les autres. Ils préferent ne parler pas sur l’orientation politique parce que selon qui vous votez, vous êtes jugé.

Avec les résultats, on pourrait dire que l’Espagne est un pays de classe moyenne avec plus ou moins d’argent.  Et la plupart de gens travaille comme moyen de vie ou d’autres ont d’entreprises, grandes ou petites, et tout en fonction de leurs attitudes, critères, études, etc. la capacité, les goûts et les valeurs consomment des choses plus chères ou moins chères. Mais le mode de vie est similaire. Travailler et s’amuser.

Dans le même endroit, on peut voir des gens dans un bistrot avec un mojito pour 20 euros et dix mètres plus loin, d’autres avec une beuverie; et tous profitent du même coucher de soleil.

En fonction du niveau économique et des goûts, certains vont dans un type de restaurant et  d’autres vont dans un autre type. Il en existe pour toutes les économies. Certains ont une Seat et d’autres une Mercedes. Certains font un pique-nique et d’autres font des barbecues avec piscine. Certains font du ski et d’autres  font une balade en montagne. Certains voyagent à l’étranger et d’autres préfèrent aller à l’appartement de la plage. Mais en général, la société  a tendance à faire la même chose: manger et boire!!!

Heureusement, le climat contribue beaucoup à notre qualité de vie.

Avec la météo que nous avons dans la plupart du pays, les gens sont heureux et s’amusent bien. Il y a un soleil très reconnaissant qui fait que vous profitiez de la vie et vous sortiez  de la maison.

Les mal payés sont habitués à ce salaire qui n’est pas si mal en le comparant à la moyenne mondiale. Les bien payés ou eux qui ont beaucoup d’argent (personnes qui ne sont pas nombreuses) peuvent se permettre beaucoup de choses.

Et en Espagne si on est bien organisé, on n’est pas mal du tout. Au contraire, on pourrait dire qu’on vit assez bien avec peu d’argent. La nourriture est super abordable par exemple.

Cependant les besoins de base sont chers.

Ce que je vois qui est exorbitant c’est le prix de l’électricité et du gaz. Les besoins essentiels devraient coûter beaucoup moins. Je pense que ce qui est payé n’est pas proportionnél au niveau économique du pays.

Pour avoir une idée, le chauffage d’une maison d’environ 100 m2 peut coûter environ 300 € par mois pendant les mois les plus froids, on baissant ainsi la température lorsqu’on va sortir et pendant la nuit. Si vous le laissez toujours allumé avec un thermostat qui ne descend pas d’environ 22 degrés, ça peut aller à 500 € parfaitement par mois.

Et je dois savoir qu’une des compagnies espagnoles a obtenu un bénéfice de plus de 2 millions d’euros en 2018 lorsque les gens n’ont pas payé pour un bon chauffage, comme je l’ai dit, les gens doivent lésiner le temps de fonctionnement. Mais les personnes  payent encore excessivement: si on le compare au salaire moyen en Espagne, cela peut aller jusqu’à 30 ou 40% du salaire pendant les mois les plus froids. Sommes-nous fous ou quoi? Comment pouvons-nous consentir cela?

Et le fait de payer autant, c’est parce que les politiciens sont intervenus dans ces secteurs. A tel point qu’un parti politique est arrivé et sans nous demander, a  vendu et privatisé des entreprises en transformant un produit de première nécessité en une entreprise dans laquelle seuls les chiffres sont pris en compte. « Gagner de l’argent ».

A cette époque, je ne comprenais toujours pas grand chose à la politique et à la gestion d’un pays mais à maintenant je pense que c’est une arrogance.

Et dans la facture de l’électricité, il y a des taxes qu’on ne doit pas payer. Un programme diffusé par une chaine de télévision « La Sexta » où ils l’ont montré et très bien expliqué mais la facture augmente chaque année encore.

L’Espagne devrait maintenant exproprier ces sociétés et  les rendre publiques et les récupérer. Et aprés ils utilisent également leurs bénéfices pour financer des installations utilisant des énergies renouvelables produites par le soleil, l’eau et le vent et cesser d’utiliser le pétrole, le gaz et l’énergie nucléaire que nous achetons à l’étranger et qui sont également très polluants. Nous devons devenir autodidacte et ne pas dépendre d’autres pays.

Le citoyen n’est ni soigné ni choyé, au contraire nous sommes seulement habitués à collecter avec des amendes injustes, des taxes inventées, etc …

Donc, pour moi, ce que je trouve le plus insensé, c’est qu’après ce que nous vivons depuis plus de 20 ans et que j’utilise la raison, les politiciens n’ont pas bien fait leur travail. Qu’ont-ils fait pour améliorer la qualité de vie de l’espagnol? Et non seulement cela, mais ils sont restés avec ce qu’ils ont créé et généré et ils ne l’ont pas utilisé là où il doit être utilisé pour améliorer notre qualité de vie, nous dorloter et remplir les coffres du pays. Mais néanmoins, on continue à leur faire confiance.

Eh bien, les politiciens ne font rien à ce sujet et je dois voir et entendre qu’il existe des pays comme la Finlande qui fournissent un chauffage pratiquement gratuit à base d’énergie renouvelable et comme la Suède qui réchauffe jusqu’à 80% du capital grâce à la chaleur dégagée de l’incinération des salons funéraires.

Un changement pourrait être apporté à la manière dont les personnes décédées sont traitées afin que cela ne nous coûte pas d’argent et qu’on en profite également. Mais clairement, culturellement, ce que je dis est comme une aberration. Comment allons-nous utiliser les morts pour générer de la chaleur? Eh bien, tout est une question de changement de mentalité et d’habitude.

À Madrid, des milliers de mètres carrés sont occupés par des tombes mortes que presque personne ne visite, mais que personne ne fait rien pour respecter.

Eh bien, nous pourrions profiter de notre mort, pourquoi pas? Je suis ravie qu’on m’incinère et avec la chaleur dégagée par mon incinération, qu’on réchauffe les maisons. Le froid n’est pas agréable!

C’est-à-dire qu’il semble que nous sommes des imbéciles de duels, d’attachements sentimentaux et de défunts au lieu de penser aux vivants, au présent et à ceux qui viennent.

Mais comment le système des morts changera-t-il avec l’argent qu’il génère? Mais à qui est-il généré? Eh bien, aux entreprises privées, pas aux citoyens. Quelle affaire! Et je peux dire que j’ai bien dit que j’ai travaillé pendant plus de 4 ans dans une compagnie d’assurance et que son produit phare était la politique de la mort. Celui des morts; « Oui, ça. » Nous devons même payer pour mourir. Et nous en sommes déjà tellement habitués que nous le voyons trop normal.

Commençons par changer nos habitudes de vie, car avec les habitudes actuelles, nous chargeons le monde et surtout, nous ne nous gâtons pas.

NOUS TROUVONS LES DEPUTES !!!

Je l’ai déjà dit, j’analyse et applique la logique et les députés ne sont plus nécessaires. Avec une application informatique, nous pourrions tous voter pour tout. J’adorerais ça, je participerais et je le ferais, je voterais pour tout. Et quiconque ne vote pas, une amende. Nous devons voter pour tout!!!

Je ne vois pas non plus le sens d’avoir un président du gouvernement. Les livres et les manuels m’ont fait croire en le mot « leadership » , mais je ne vois pas le besion d’un leader. J’aime le travail d’équipe de plus en plus et aucun n’est plus que quiconque.

On me dit toujours que ce n’est pas un bon exemple, mais la réponse est de continuer à défendre l’absurde. La Suisse n’a pas de président du gouvernement et cela ne fonctionne pas mal. Et je peux le vérifier car, trois mois par an, je vis en Suisse et je le vois, pas à cause des sondages, de la nouvelle et de tous ces médias manipulateurs.

Et ici, tout le monde penserait: « Ne me comparez pas à ce qui a toujours été un paradis fiscal ». Et quoi d’autre, si le résultat est important et que le résultat est vu et observé de mes propres yeux et écouté de mes propres oreilles, la Suisse se montre comme un pays bienveillant, extrêmement instruit, civilisé et où on vit heureux!.

Et si vous devez couvrir les comptes de l’État, ils le méritent parfois. Je dis cela pour l’Espagne parce que nous avons une agence fiscale qui, pour ma part, est effrontée. Trop d’impôts sont payés.

J’étais assistante commerciale pendant de nombreuses années et j’ai beaucoup travaillé par commission. Et les commissions vont de 0,50% à 15% plus ou moins. Eh bien, dans la plupart des emplois, l’État élimine 21% de votre facturation. Je pense que c’est exagéré. Et les entreprises qui dépassent une quantité doivent déclarer plus de 50% de leurs bénéfices.

JE SUIS DE L’OPINION QU’IL FAUT PAYER DES IMPÔTS, MAIS JUSTES.

Je ne me situe ni dans les entreprises ni dans les employés, je me situe de mon point de vue. Pourquoi dois-je donner autant d’argent au pays? Il me semble que les entrepreneurs et les freelancers sont en train de se consoler. Cela ne me surprend pas alors qu’il existe des paradis fiscaux et que les petites entreprises ne déclarent pas toutes leurs factures et nous trichons tous avec l’Agence des impôts. C’est ce qu’on nous oblige à faire.

Il est clair que ce n’est pas bien que certaines pays soient des paradis fiscaux et permettent de camoufler l’argent volé, comme cela a été fait. Mais pour cacher l’argent que vous générez avec effort et pour que l’État ne prenne pas tout ce qu’il prétend,  je pense qu’ils sont même nécessaires.

Quoi qu’il en soit, en y réfléchissant, de nombreux comptes bancaires étaient et sont toujours liés aux politiciens, aux employés des banques, aux employés du secteur public et aux maisons royales. Ce sont enfin eux qui font les lois à volonté.

L’agence fiscale espagnole vous fait également déclarer l’argent que vous gagnez dans un autre pays. Il s’avère que vous quittez l’Espagne parce qu’il vous reste vraiment beaucoup à faire sur le plan économique, qu’il ne vous permet pas de prospérer et de vous développer et que vous décidez alors de partir à l’étranger pour retrouver votre vie. En fin de compte, cela vous oblige à payer 8% de votre revenu de l’étranger, mis à part le paiement des impôts du pays où vous vous trouvez.

UNE TVA DE 21% EST DÉJÀ PAYÉE POUR TOUS LES PRODUITS PASSÉS PAR VOTRE MAIN.

Indirectement, nous payons beaucoup d’impôts. Donc, les directs, nous essayons aux Espagnols de le cacher parce que sinon c’est pour travailler pour l’Etat.

Avec la question de la sécurité sociale et des retraites, les personnes sont piégées et trompées par l’Etat.

Et avec la mentalité de la droite et de la gauche, du public et du privé, on nous distrait avec des débats et des campagnes, ils font de nous ce qu’ils veulent.

Eh bien, il m’est difficile de gagner mon argent et je n’aime pas le gaspiller ni le donner.

DE MON POINT DE VUE COMME ESPAGNOL, LE VOTE CONTRIBUE À LA CATASTROPHE.

À l’avant-dernière élection, le PP l’a remporté après trois élections. Les résultats n’ont pas laissé de décision quant à savoir qui gouvernait. Nous étions presque un an sans parti politique au pouvoir. Et c’est à ce moment-là que j’ai réalisé que l’Espagne est assez bien dirigée et que les partis politiques ne sont pas nécessaires.

Je ne leur donnerais pas plus d’opportunités pour le moment, elles sont imparfaites et il existe un protocole qui ne permet pas d’évoluer.

Pour moi, ils sont la ruine de nombreux pays et ce sont des voleurs corrompus et gantés de blanc. Je le dis ouvertement parce que c’est plus que prouvé.

Je ne veux pas laisser mon avenir entre les mains des politiciens, mais je suis à jamais obligée.

 

L’ENTREPRISE CONTINUE DE CROIRE EN CES DERNIERS.

Que les gens ne croient pas que l’Espagne est pauvre et que c’est la raison pour laquelle nous sommes en crise. Les crises sont organisées par les gouvernements eux-mêmes et les banques et les citoyens les croient. Mais si vous voyez le montant d’argent qui circule en Espagne, de nombreuses entreprises l’envieraient.

Maintenant, ils en parlent dans deux ans et verront une autre crise. Mais quelle crise? Crises que les banques vont provoquer pour récupérer des appartements avec des hypothèques et les revendre. Une crise qui aujourd’hui avec de l’argent numérique est illimitée, si nous en avons, c’est parce qu’il y aura une mauvaise gestion. Si une bonne gestion est faite, nous ne devrions évidemment pas parler de crise.

Et comme toute entreprise, l’État doit faire preuve de bonne gestion. Il y a de plus en plus de millionnaires et pourtant les pays accumulent davantage de dettes. Je ne le comprends pas. J’ai amélioré mon économie ces dernières années grâce à une bonne gestion de mon travail et à de gros efforts, et pourquoi pas à un État? S’ils ont beaucoup plus de ressources que moi !!!

 

JE NE VEUX PAS LAISSER MON AVENIR ENTRE LES MAINS DES POLITICIENS, MAIS JE SUIS OBLIGÉE DE LE FAIRE. LA SOCIÉTÉ CROIT TOUJOURS EN EUX.

Que le monde ne croie pas que l’Espagne est pauvre et que c’est la raison pour laquelle nous sommes en crise. Les crises sont mises en place par les gouvernements eux-mêmes et les banques et les citoyens les croient. Mais si on voyait la quantité d’argent qui circule en Espagne, de nombreuses entreprises l’envieraient.
On dit maintenant qu’il y aura une autre crise dans deux ans, mais quelle crise ? Une crise que les banques vont provoquer pour récupérer des appartements avec des hypothèques et les revendre. S’il y a une crise, c’est parce qu’il y a une mauvaise gestion, surtout maintenant que l’argent numérique est illimité. Si on fait une bonne gestion, nous ne devrions évidemment pas parler de crise.
Et comme toute entreprise, l’Etat doit faire preuve de bonne gestion. Il y a de plus en plus de millionnaires et pourtant les pays accumulent davantage de dettes. Je ne comprends pas. J’ai amélioré mon économie ces dernières années grâce à une bonne gestion de mon travail et à de gros efforts. Alors pourquoi l’État n’est pas capable de faire une bonne gesiton? D’autant plus qu’il a beaucoup plus de ressources que moi !

JE VOYAGE DANS LE MONDE ENTIER ET MA CONCLUSION EST CLAIREMENT QUE CE CIRQUE S’EST CONSTRUIT AVEC LA POLITIQUE.

En fin de compte, je constate que l’Espagne mérite ce qu’elle a, car très peu de gens considèrent qu’il n’est pas nécessaire que nous soyons dirigés par des hommes politiques. Au contraire, ils continuent à se défendre et à voter pour eux.
J’aurais vu qu’ils sont exemplaires lors de ces dernières et récentes élections. J’aurais voté, mais après tout le parcours que j’ai suivi, comment vais-je contribuer à ce cirque ?

DES POSTES DE FONCTIONNAIRES ANCIENS ET DE NOUVEAUX POSTES NÉCESSAIRES NE SONT PAS COUVERTS. L’ESPAGNE A BESOIN D’UN AUDIT, D’UN CONSULTANT ET D’UN PLAN DE LICECIEMENT ÉCONOMIQUE COLLECTIF.

Nous avons la maison royale qui, aussi loin que je m’en souvienne, n’a pas tenu de référendum pour savoir si nous voulons la conserver ou non. On ne nous donne pas la possibilité de décider entre nous tous. Aucun parti politique, ni la maison royale elle-même n’a osé nous demander si nous voulons continuer à maintenir ces dépenses.
On nous taxe sans le demander, comme les taxes des droits de succession et les taxes solaires, et nous l’acceptons. Et nous n’avons pas pu nous y opposer.
Un autre parti politique a dû venir et ces taxes semblent avoir été supprimées. C’était n’importe quoi !
Avec la loi de successions et d’héritage, des gens ont perdu des maisons qu’ils ont héritées du grand effort de toute la vie des parents, parce qu’ils ne pouvaient pas payer ces impôts.

Et devoir payer une taxe par l’utilisation du soleil! Et dire que nous sommes au pays du soleil, sans commentaires ! C’est honteux. Qu’un parti arrive et ne promeuve pas les énergies renouvelables, au contraire, qu’il impose une taxe pour rendre la vie plus difficile, c’est de l’analphabétisme !
Et c’est l’Espagne qui paie partout. Et c’est quelque chose que nous devons tous décider ensemble, pas le parti politique au pouvoir. Les partis politiques représentent la population mais ils ne devraient pas décider.

Ce que je sais clairement, c’est que ces dernières années, le PSOE et le PP se sont partagés le pouvoir et l’Espagne n’a pas été sauvée, ni a amélioré la qualité de vie des Espagnols, bien au contraire.

Et ce sont deux partis qui ont violé les lois. Chacun à son niveau. Et selon la loi, si un parti ne respecte pas les lois, il doit disparaître et se dissoudre. Eh bien, les deux partis sont toujours là, en train de se battre. Et les Espagnols y consentent, ce n’est pas qu’ils y consentent, c’est qu’ils continuent de voter pour eux. Le leader change, c’est tout. Je vois beaucoup de marketing en politique.

Le PP a fait de très bonnes et intelligentes choses, mais les bénéfices ont été répartis entre eux et les fournisseurs et rien n’a été conservé dans les coffres du pays. Il s’est donc avéré être des voleurs. Un parti qui, même entre eux, s’est poignardé et a été contraint de démissionner. Quelle honte ! Quel genre de compagnie est-ce là ? Aucune. Même son propre président a démissionné! Et le PSOE a également fait de mauvais tours. Mais comme je ne suis l’actualité, encore moins la politique, je ne peux pas parler correctement.

ON A VOTÉ À CES ÉLECTIONS NON PAS PAR LES PROGRAMMES PROPOSÉS PAR LES PARTIS POLITIQUES MAIS PLUTÔT POUR EMPÊCHER LE PARTI ADVERSE DE GAGNER.

Les gens ne se soucient pas des programmes politiques, ils continueront à voter pour leur idéologie de droite ou de gauche. Peu importe leur programme. Bien sûr, je vois aussi que ce qui est promis est très loin de ce qui est fait. Ils savent prêcher comme les prêtres avec la parole. Mais alors l’action, où est-elle ? Bien au contraire. Les prêtes violent et les politiciens volent.
Il y a eu beaucoup de participation à cette élection afin d’éviter que l’ennemi gagne. La plupart des gens de gauche étaient fatigués et ne votaient plus. Mais pour éviter que la droite gagne, les gens de gauche ont voté, surtout pour que le PSOE fasse plus de force. Et les gens de droite ont réparti leurs voix entre les nouveaux partis de droite, en plus de continuer à voter pour le PP.
Je vois par exemple la ville où mes parents habitent et où je suis inscrite, Torrejón de la Calzada, les années passent et ça reste le même, je ne vois aucune amélioration. Je ne sais pas ce que le maire fait, mais il ne fait rien en vue. Il suffit de collecter la taxe d’habitation, la taxe de circulation aux citoyens, de percevoir leur salaire, de faire semblant à la Mairie et d’organiser les festivités du village. Mais je ne vois pas que cela améliore l’économie et la qualité de vie des gens. La loi de l’effort maximum !

CONCOURS, EMPLOI PUBLIC.

Pour ma part, tout devrait se faire à travers des concours, après tout, ce sont aussi des emplois publics. Si vous voulez être maire d’une ville, vous devriez passer un concours. Et ainsi de suite pour tous ces postes politiques. Ministres, conseillers, etc…
La formation, qui est demandée pour tout, n’est pas exigée aux responsables de l’Etat, ni aux ministres, ni à tous ceux qui gèrent notre pays, notre ville ou notre village.
Les enseignants publics doivent présenter un concours pour pouvoir travailler dans les écoles publiques, les médecins pour travailler dans les hôpitaux publics et les ministres ne vont-ils pas faire des concours?

Chaque fois qu’un parti change, les ministres et les hauts fonctionnaires des ministères changent. Et tous ces projets qui existent à ce moment-là sont paralysés parce que les élections sont proches et jusqu’à ce que les résultats soient connus, ils ne continuent pas. C’est-à-dire 6 mois après les élections, ils commencent déjà à se paralyser. Comme au mois d’Août dans l’entreprise privée où tout est paralysé, par exemple.

C’est très absurde et inutile. Les projets qui ont coûté très cher, mais au fil des mois, voire des années, jusqu’à ce qu’une autre personne décide qui occupe ces postes, ces projets doivent être recommencés à partir de zéro et tous les efforts et l’argent qu’ils ont coûté auparavant sont inutiles. En d’autres termes, un autre gaspillage d’argent !

Nous perdons de l’argent et du temps. Et vous payez pour la perte de temps et le va-et-vient des papiers. Nous, on n’est pas payé pour perdre du temps! En politique, oui, et trop bien payé.

Au Congrès des députés, les gens s’endorment et s’ennuient ! Et ils argumentent par inertie pour l’idéologie politique, pas pour la logique.
Un député de gauche ne va jamais voter pour quelque chose proposée par la droite ou vice-versa.

Les gens se positionnent tellement dans leurs idéologies innées qu’ils ne vont jamais lâcher prise, même si ce que votre adversaire vous propose est peut-être mieux. Ça n’entre dans la tête de personne !

LES IDÉOLOGIES CONFRONTÉES. JE N’AIME PAS M’AFFRONTER. AU CONTRAIRE, JE ME SENS MAL SI JE ME CONFRONTE.

La politique, les religions et le football se confrontent. Pourquoi être si fanatique d’une idéologie ? Je ne comprends pas !

Je ne suis ni à droite ni à gauche, ce serait simple. Mais dans ce monde, il semble qu’il faille appartenir à une idéologie politique. Eh bien, mon idéologie va bien au-delà du fait d’être de droite ou de gauche. Pour moi, c’est être obsolète et on n’évolue pas. J’appartiens à une idéologie selon laquelle je sais que ce que je ne veux pas pour moi, je ne le veux pas pour les autres et ce que je ne veux pas qu’on me fasse, bien sûr, je ne le fais pas. Et d’une idéologie de camaraderie, de qualité de vie et il y en a pour tous ! Partage et entraide.

Et une idéologie qui évolue avec le présent et l’avenir et qui apprend du passé.

Vous pouvez lire davantage après la galerie

La politique, quel cirque!

Nous avions à Madrid une maire qui, après quatre ans au pouvoir, a amélioré Madrid, a réduit la dette (car il y en avait beaucoup) et a amélioré les relations humaines. Eh bien, cela n’a pas aidé. Beaucoup de Madrilènes  qui ont voté pour des idéologies politiques, plutôt que pour les résultats, ont décidé de donner des opportunités aux autres, simplement parce qu’ils votent à gauche et à droite. Ils n’ont pas apprécié les progrès remarquables accomplis par Madrid ces dernières années.

Quelle bande de débiles! Je ne sais pas comment le définir. Une personne le fait bien et décide aussi de vouloir continuer, de continuer à nous donner son temps!!!

Alors que voulez-vous des gens de Madrid? Que cherchez-vous? Vous ne voulez pas de corruption mais vous votez à nouveau pour un parti qui nous a trompés. Voulez-vous des améliorations? Et ce conseil municipal les a eues. Eh bien, pourquoi ne pas permettre que cette personne qui demande un minimum continue à gouverner? Ne pensez-vous pas qu’elle le mérite? Je pense que oui.

Puisque vous allez voter, votez au moins avec la logique, l’intelligence et la raison. Et non pas avec la passion d’être de droite ou de gauche.

J’abandonne le système, jusqu’à ce qu’il tourne à 180 degrés. Au revoir!!